Inaugural lectures - Honorary Lecture

09JUN
2016
Thumbnail
  Thursday 9 June 2016 17:15 EPFL, SG1

Leçon d'honneur du Prof. André-Gilles Dumont

By Prof. André-Gilles Dumont

Un développement durable pour les infrastructures de transport

Après les poussées de l’écologie pure, s’est édifié le principe du développement durable couvrant les trois piliers de l’écologie, de l’économie et de l’équité sociale. Ce nouveau paradigme se retrouve dans beaucoup d’aspects de la planification, de la réalisation, de l’exploitation et de l’entretien des infrastructures de transport qu’elles soient routières, aéroportuaires ou ferroviaires.
Les voies de circulation, identifiées comme un vecteur principal de la dégradation du milieu, ont structuré nos espaces et se doivent désormais de contribuer à la sauvegarde de la planète.
Ainsi le laboratoire des voies de circulation s’est confronté à ces défis tant dans la recherche que dans la formation de nouvelles génération d’ingénieurs et d’architectes. Plusieurs exemples de ces contributions peuvent être mentionnés comme la réduction du bruit routier par des revêtements absorbants, la production d’enrobés bitumineux à température réduite, l’entretien optimisé du ballast des voies ferrées, la mise en place de passage à faune, la gestion du trafic sur autoroute utilisant la bande d’arrêt d’urgence et les nouvelles technologies de conduite automatique de véhicules électriques.
Finalement le développement durable est surtout profitable s’il se conjugue avec des considérations sur le cycle de vie mettant en évidence la nécessité d’une solide durabilité. Les infrastructures de transport se doivent de contribuer à améliorer votre mobilité tout en intégrant les bénéfices du développement durable. C’est un pas vers des voies de circulation acceptables et acceptées.

Biographie:
André-Gilles Dumont est né en 1951 à la Brévine (NE). Il obtient en 1976 le diplôme d'ingénieur civil de l'EPFL.
Jusqu'en 1979, il est collaborateur d'un bureau d'ingénieurs et dirige la construction de divers bâtiments. Il entre ensuite au Laboratoire des voies de circulation (LAVOC) où il va développer une méthodologie d'essais en vraie grandeur des superstructures routières. Cette activité sera poursuivie au niveau international au sein de deux groupes d'experts scientifiques de l'OCDE.
Parallèlement au développement du LAVOC et à l'exécution de nombreux mandats pour des tiers, il est l'auteur de plusieurs recherches dans le domaine des matériaux granulaires et des bitumineux modifiés par des polymères.
En Suisse, il assume dès 1985 la présidence de la commission Technologie des matériaux de l'Union des professionnels suisses de la route puis, dès 1990, celle de la commission de coordination Exécution et entretien.
Depuis 1991, il est professeur et dirige le LAVOC. Il enseigne aux étudiants du génie civil et du génie rural, d'une part le tracé des voies de circulation et, d'autre part la construction et l'entretien des superstructures routières. Il mène également des recherches dans le domaine des propriétés des matériaux hydrocarbonés et de la modélisation des chaussées, comme dans celui de l'utilisation de la CAO pour l'élaboration des projets routiers et la prise en compte des facteurs environnementaux.

Programme:
Introduction par la Prof. Marilyne Andersen, Doyenne de la faculté ENAC

Inscription ici avant le 2 juin 2016

Organization Section de Génie Civil

Contact Mélanie Thuillard

Accessibility General public

Admittance Registration required