Apéro-philo #3 with Hugues Poltier - Pourquoi (encore) travailler?

Thumbnail

Event details

Date and time 28.04.2021 19:0020:00  
Speaker Hugues Poltier, maître d’enseignement et de recherche en philosophie à l’Université de Lausanne
Category Conferences - Seminars

Le travail épuise et rend malade – la “souffrance au travail” est devenue l’un des grands maux/mots de l’époque -, il ne permet pas de réduire les inégalités ni d’éradiquer la misère, il participe de l’anthropocène. En outre, dans des sociétés toujours plus numérisées et robotisées, nombre de tâches professionnelles sont rendues obsolètes et l’ambition d’offrir un emploi à toutes et tous paraît toujours plus irréaliste.

Alors pourquoi encore travailler? Et si le travail a toujours tenu une place centrale dans la vie des individus et des collectivités, pourquoi semble-t-il aujourd’hui avoir perdu son sens? Et vous, pensez-vous que le travail a de l’avenir ou pas ? Quelles sont vos réflexions sur ce sujet?

Hugues Poltier est l'invité du 3ème apéro-philo organisé par le CDH. Maître d’enseignement et de recherche en philosophie à l’Université de Lausanne, Hugues Poltier est spécialisé en philosophie moderne et contemporaine. Il s’intéresse tout particulièrement aux questions de philosophie politique : démocratie, justice, émancipation-domination, égalité-inégalité, dans la lignée des pensées de Castoriadis, Rancière, Lefort, Derrida, Badiou, etc. Il est également chargé de cours au Collège des Humanités de l’EPFL où il enseigne l’éthique sociale et politique et l’éthique de la recherche scientifique.
Hugues est le co-auteur, entre autres, de « Vers de nouvelles dominations dans le travail ? » (Payot 2001) et « Travail et fragilisation » (Payot, 2004), “Revenu de base inconditionnel, valeur, domination”, (A Contrario, 2015/1). A lire aussi : Marx et la question politique après les totalitarismes

> S’inscrire pour obtenir le lien Zoom

Links

Practical information

  • General public
  • Registration required

Organizer

  • Collège des humanités EPFL

Contact

  • Anne Laure Gannac

Share